Voyance: une question d'amour ou de travail?

>>  lundi 26 avril 2010

Un petit dossier récemment publié dans France Soir suggère que les conditions économiques difficiles auraient modifié la façon dont les gens consultent voyants et voyantes. L'amour ne serait plus la préoccupation majeure des personnes qui ont recours à la voyance.

Dans son «enquête», France Soir signale que 10 millions de Français consulteraient chaque année un voyant ou un astrologue et, après avoir fait cet amalgame entre voyance et astrologie, indique par ailleurs que les défenseurs de l'art divinatoire basé sur la position des astres estiment que leur discipline est plus légitime parce qu'il est basé sur des données précises et sérieuses.

Citant les propos d'Isabelle Viant, voyante et médium, France Soir suggère que le contexte économique actuel aurait modifié le comportement des «consommateurs» de voyance, qui consulteraient dorénavant plus souvent mais se contenteraient de séances plus courtes.

La médium parisienne Isabelle Viant semble d'ailleurs avoir adapté sa pratique à cette nouvelle tendance car elle propose de répondre à une question de voyance (par téléphone) pour un prix de 30 euros.

Toujours d'après la voyante Isabelle Viant, les consultants chercheraient plutôt à connaître leur avenir professionnel qu'amoureux, une tendance qui est également attribuée à la crise économique.

Le dossier du journal note que quelque 150 000 praticiens d'un art divinatoire ou d'une pratique magique (voyant, médium, sorcier, marabout, astrologue, etc.) exerceraient en France (d'autres sources, plus conservatrices, estiment plutôt le nombre de voyants à 100 000).

France Soir n'en dit rien mais, à voir la multiplication des sites de voyance en ligne et par téléphone, il est également probable que le nombre de médiums et autres magiciens improvisés affiche aussi une tendance à la hausse à cause du contexte économique (voir ce test de voyance par téléphone).

Ce petit dossier comprend aussi une interview avec Christine Rappaz-Lasserre, coauteure du Guide des meilleurs astrologues et voyants de France, Suisse et Belgique, qui confirme que les consultations de voyance sont à la hausse lors des périodes de précarité économique.


Enregistrer un commentaire

Voyance ou pas?

Sur ce site, nous abordons le sujet de la voyance mais sans prendre position quant à l'existence de cette présumée faculté extrasensorielle. Nous tenons cependant à dénoncer les pratiques douteuses, telles que celles qui sont employées dans certaines offres «divinatoires» sur le web, par exemple dans le cas de la voyance gratuite en ligne par email.